L’avoine

Cette céréale de la famille des graminées, originaire d’Europe, est utilisée pour ses vertus tonifiantes et énergétiques mais également pour son goût.

Incorporées dans les potages, les bouillies salées ou sucrées, les pains…, ses graines permettent de varier l’alimentation et de découvrir de nouvelles saveurs telles que la « galette des écossais » ou le « yumienwowo ».

Les plus traditionnalistes se contenteront des flocons d’avoine au petit déjeuner, trempé dans du lait !

L'avoine

Propriétés naturelles

L'avoineElle est très riche en protéines, en matières grasses, en éléments minéraux et en vitamines. En moyenne, elle procure 385 calories pour 100 g.

Calendrier

Toute l’année.

Comment choisir ?

L'avoine

Achetez le son, la farine, les grains entiers ou concassés et les flocons d’avoine dans les magasins d’aliments naturels ou biologiques. Les flocons peuvent être de diverses grosseurs et être laminés plus ou moins finement. Ils peuvent être débarrassés ou non de leur son.

Comment conserver ?

Au sec et à l’abri de l’humidité.

Comment préparer ?

L'avoine

Remplacez la farine et les flocons en tout ou en partie pour faire du pain, des muffins, des tartes, des gâteaux…

Vous pouvez également préparer « la galette des Écossais ». Celle-ci est composée de flocons d’avoine et de babeurre. Mettez la préparation au réfrigérateur toute la nuit et le lendemain ajoutez des œufs, du beurre fondu et des épices avant de faire cuire.

Essayez également de mélanger des flocons d’avoine avec de la viande hachée, des courgettes, des oignons et des poivrons émincés. Façonnez des galettes et faites les griller des deux côtés. Pour préparer le porridge, faites cuire les flocons dans de l’eau

ou du lait et mangez-le agrémenté de crème, de yogourt ou de morceaux de fruits.

Quant au muesli, il se prépare en faisant rôtir des flocons d’avoine, des noix hachées, du miel, de la cannelle, un peu de vanille et du sel. Mettez au four pendant une demi-heure en mélangeant toutes les dix minutes. Servez avec des morceaux de fruits séchés, dans du lait ou avec des yaourts.

Et pour faire comme dans les hautes montagnes de Sansi, siruées sur la frontière sino-mongole, servez le « yumienwowo ». Il s’agit d’une purée d’avoine roulée très finement comme une pâte à tarte, puis coupée en carrés qui sont enroulés autour du doigt pour leur donner la forme d’un cigare. Les cigares sont ensuite déposés dans un panier et cuits à la vapeur.

On l’aime

Nature ou mélangé avec d’autres ingrédients à base de lait, de fruits ou de légumes !

Historique

L’avoine a été consommée par l’homme depuis des milliers d’années et on pense qu’elle est originaire d’une région qui comprend l’Asie Mineure, la Transcaucasie, l’Iran et les plateaux du Turkménistan.

Il semble que l’avoine y soit apparue depuis des milliers d’ années. Elle aurait ensuite été cultivée par les Celtes et les Germains il y a 2 000 ans. Depuis son centre de domestication, elle s’est diffusée en Europe de l’Est et du Nord en gagnant spontanément les champs de blé et d’orge.

Largement consommée en bouillies par les Germains et les Gaulois, l’avoine est restée jusqu’au XIXe siècle une des bases de l’alimentation en Ecosse, en Scandinavie, en Allemagne et en Bretagne, qui tous en gardent aujourd’hui la tradition.